Nous voulons libérer 1 million de filles et de garçons de l’exploitation, de la malnutrition et de l’analphabétisme d’ici 2020.
Pour ce faire, nous œuvrons tous les jours, à travers nos projets dans le monde, pour que chaque fille et chaque garçon aient accès à une éducation de qualité, à d’excellents services de santé et à une bonne alimentation leur assurant une croissance saine et appropriée. Nous mettons au centre de nos efforts le rôle des filles en tant que moteur de changement pour une transformation structurelle des valeurs, des normes sociales et des codes de comportement des femmes et des hommes de demain.
Nous voulons que chaque fille et chaque garçon puissent être avant tout des enfants. Conscients de leurs droits, ils sont les protagonistes de leur avenir.

Objectifs de la campagne

Libérer 1 million d’enfants de l’exploitation, de la malnutrition et de l’analphabétisme d’ici 2020

Les parents, les enseignants, les membres des conseils scolaires, les fonctionnaires et les adultes en général ont un rôle essentiel dans la promotion des droits des filles et des garçons.

Favoriser la croissance humaine et culturelle des filles et des garçons

Nous construisons des écoles, distribuons des fournitures scolaires et formons des enseignants pour assurer l’accès à une école de qualité.

Assurer l’accès aux soins médicaux, à l’eau potable et à la nourriture

Nous surveillons la santé des filles et des garçons en effectuant des examens médicaux périodiques. Nous créons des infrastructures liées à l’eau et à l’assainissement de l’eau, et nous garantissons une alimentation équilibrée.

Assurer l’équité de genre et l’autonomisation des femmes

Nous abattons les obstacles à l’équité de genre en menant une lutte contre les pratiques discriminatoires et les normes sociales.

Faire un don

DOCUMENTS 

Partager sur:

Last edit:

Les droits des enfants sont au cœur de tous les projets Helpcode

Les filles et les garçons ne sont pas les bénéficiaires passifs de l’aide, mais les acteurs d’un changement qu’ils peuvent voir se réaliser à travers leurs actions quotidiennes.

  1. Toutes nos actions ont comme référence la Convention relative aux droits de l’enfant approuvée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1989, qui représente le consensus international le plus élevé sur ce que sont les obligations des États envers les enfants.
  2. La non-discrimination (art. 2). Tous les droits inscrits dans la Convention sont applicables à tous les enfants sans distinction.
  3. L’intérêt supérieur de l’enfant (art. 3). Dans tous les actes, l’intérêt de l’enfant doit être une considération primordiale.
  4. Le droit à la vie, à la survie et au développement (art. 6). Les enfants doivent avoir droit à la vie et à l’enfance véritable.
  5. La droit à la participation et le respect des opinions de l’enfant (art. 12). Pour déterminer ce qui constitue son intérêt supérieur, un enfant doit toujours être entendu.
  6. Si nous renforçons la sensibilisation des enfants sur leurs droits et la capacité des adultes à les respecter et à les faire respecter, nous pouvons identifier et affronter les causes profondes des violations de leurs droits, combler les lacunes dans le respect de ces droits et mettre en œuvre des actions et des politiques susceptibles d’apporter des changements concrets dans la vie des enfants.
  7. Les filles et les garçons sont actifs, capables d’expressions et de pensées autonomes de valeur : en reconnaissant leur droit de s’exprimer librement, de proposer des solutions et de s’engager par eux-mêmes, nous jetons les bases d’un profond impact sur leurs vies.