Le Cambodge a connu une croissance économique rapide au début des années 2000, mais son développement social n’a pas été aussi rapide : bien que le taux de pauvreté général ait diminué, les inégalités au Cambodge se sont accrues. 18% des Cambodgiens (2,8 millions) sont encore dans une extrême pauvreté et 46,5% des salariés peuvent être considérés comme des travailleuses ou travailleurs pauvres, avec un salaire inférieur à 3 dollars par jour.

 

Dans les zones urbaines, la pauvreté oblige les familles à vivre dans des quartiers très dégradés, dans des banlieues dépourvues des infrastructures les plus élémentaires. Ici, les taux d’abandon scolaire sont très élevés et beaucoup de jeunes découvrent la drogue.

Pour améliorer les conditions de vie des enfants et des familles, nous avons décidé d’intervenir dès début 2020 à Tropeang Chang, un bidonville de Phnom Penh, la capitale cambodgienne, grâce au soutien de la Fondation Gertrude Hirzel. Outre le renforcement des mesures d’hygiène et de santé dans la zone, nous voulons investir dans l’éducation et la connaissance du phénomène de la consommation illicite de drogues par les jeunes vivant dans les zones urbaines dégradées.

 

4 membres du personnel de Helpcode Cambogia ont ainsi participés au cours en ligne “The strong Family Program“, organisé par l’UNDOC (United Nations Office on Drugs and Crime).

L’UNDOC travaille depuis longtemps dans le pays pour prévenir la consommation de drogues à travers un modèle d’intervention appelé “Strong Families”. Cette intervention vise à renforcer le lien entre les familles et les jeunes, et entre eux et les communautés, le système scolaire et les autorités locales, afin de réduire et prévenir le phénomène en expansion.

 

 

Des principes qui nous ont également été transmis durant le cours et qui nous ont permis d’approfondir nos connaissances sur la façon d’aider les jeunes et les familles vulnérables à faire face au stress et aux obstacles qu’une vie si difficile leur impose.

Pour nous tous qui travaillons avec les jeunes, les familles et les communautés, cette formation a été très importante. Nous avons beaucoup appris et nous pouvons nous dire encore plus prêts à marcher à leurs côtés sur le chemin d’un avenir meilleur.

 

Partager sur:

Last edit: