Informations sur le projet

Tropeang Chang est un quartier de Phnom Penh. On n’y trouve aucune infrastructure, aucun service, ni même de système d’égout ou de routes adéquates. Ce quartier se situe dans la banlieue de la capitale cambodgienne, près de l’aéroport international, et a été créé par le gouvernement pour y transférer des familles provenant du centre de la métropole.

Bien que toujours principalement rural, le Cambodge a en effet connu un rapide développement économique au début des années 2000. La croissance démographique, l’urbanisation et l’embourgeoisement ont modifié, et continuent de modifier, la face du pays et des villes (en particulier Phnom Penh).

Le développement économique n’est toutefois pas allé de pair avec le développement social : malgré une diminution du taux de pauvreté général, les inégalités au Cambodge ont augmenté. 18 % des Cambodgiens (soit 2,8 millions) sont encore dans une situation de pauvreté extrême et 46,5 % des travailleurs sont considérés comme pauvres, avec un salaire inférieur à 3 dollars par jour.

 

Précisément à cause des conditions économiques, 1 personne sur 5 à Phnom Penh vit au sein de « logements non officiels » : bidonvilles et zones fortement dégradées, où se réunissent les communautés pauvres arrivées des campagnes et les habitants des anciens quartiers populaires du centre qui ne parviennent pas à faire face à l’augmentation soudaine des prix.
Tropeang Chang est l’un de ces logements non officiels, où « non officiel » signifie absence d’infrastructures et de services de base. La situation en matière d’hygiène et de santé est très grave et la transmission de maladies, telles que la diarrhée, les maladies infectieuses de la peau, la fièvre dengue et la méningite, atteint des niveaux élevés. L’accès à l’éducation est extrêmement faible, tandis que l’abandon scolaire est monnaie courante. Cela est dû notamment à la toxicomanie croissante.

 

Helpcode a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des enfants et des jeunes dans la banlieue de Phnom Penh, au vu de la pauvreté urbaine croissante. Tout d’abord en améliorant les niveaux d’hygiène et de santé au sein de la communauté de Tropeang Chang avec la construction et la restructuration de 7 bains publics et l’assainissement de 4 terrains contaminés, cause de maladies pour de nombreux jeunes. Ensuite, en investissant dans le domaine de l’éducation sur deux fronts : avec la distribution de fournitures scolaires pour une année à 100 élèves ; avec des campagnes de prévention contre l’abandon scolaire et la consommation de drogue destinées aux élèves et aux jeunes de la région.

 

Partager sur:

Last edit:

Zone d’intervention

Tropeang Chang, Phnom Penh, Cambodge


Coûts de l’action

25.000 CHF

Bénéficiaires

100 élèves en situation de pauvreté
300 élèves d’école primaire et secondaire
152 familles de la banlieue de Phnom Penh

Bailleurs de fonds
Fondation Gertrude Hirzel

Objectifs généraux
Améliorer les conditions de vie des jeunes dans la banlieue de Phnom Penh.

Objectif spécifique
Augmenter l’accès à la scolarité pour les jeunes de Tropeang Chang et garantir de meilleures conditions d’hygiène et de santé aux enfants, aux familles et à l’ensemble de la communauté.

Résultats attendus

Améliorer la qualité de l’éducation dans la région de Tropeang Chang. Améliorer les conditions sanitaires dans la région de Tropeang Chang. Réduire l’incidence du choléra et d’autres maladies intestinales dans la région de Tropeang Chang.


Dernières nouvelles du blog

No posts found.