Lorsque vous demandez à un enfant de vous raconter son histoire, vous ne savez jamais comment cela va se passer. Vous pouvez vous retrouver face à un enfant qui n’a pas très envie de parler de lui et reste muet comme s’il s’agissait d’une interrogation pour laquelle il n’a pas étudié. Vous pouvez être face à une grande narratrice qui fait de sa vie, bien qu’elle soit courte, un grand roman plein d’aventures, de personnages secondaires et de détails. Il y a aussi des enfants qui racontent brièvement tout un monde, en quelques mots essentiels. Rebika appartient sans aucun doute à cette dernière catégorie.

 

Rebika est une jeune fille népalaise. Elle est en classe de 4e à la Sarbashanti Secondary School de Kurintar, dans le district de Chitwan, une région rurale à l’ouest de Katmandou. Quand, lors de notre dernière visite à son école, nous lui avons demandé si elle souhaitait nous raconter ce que signifie être une élève dans le Népal rural, elle s’est tout de suite exprimée : quelques mots mesurés, mais importants.

 

« J’aime bien aller à l’école tous les jours. Pourtant, il n’y avait que de l’eau non potable à notre école. On buvait cette eau. On était nombreux à tomber malades, surtout des maladies intestinales, c’est pourquoi on devait rester à la maison et on manquait beaucoup de cours. Pour nous, les filles, c’était encore pire. Ici, pendant nos règles, on utilise des protections traditionnelles faites maison, mais elles nous irritent la peau et ne sont pas très hygiéniques. Elles ne sont pas du tout adaptées pour rester assises pendant des heures sur un banc en bois. »

 

Rebika seduta al banco

 

« Maintenant, aller à l’école tous les jours est beaucoup plus simple. Un grand filtre électrique pour l’eau a été installé dans notre école. Nous pouvons enfin boire sans avoir peur de tomber malades ! Des protections hygiéniques lavables et réutilisables ont également été distribuées à toutes les élèves, nous pouvons donc aller à l’école même pendant nos règles. »

 

Tout ce que raconte Rebika a été possible grâce à de nombreux donateurs qui ont choisi d’offrir un avenir différent aux jeunes du Népal rural. Merci.

 

Continuez à soutenir l’avenir des élèves comme Rebika.

 

DONNEZ MAINTENANT

Partager sur:

Last edit: