Informations sur le projet

Ces dernières années, le phénomène de radicalisation parmi les jeunes tunisiens, en particulier dans la zone métropolitaine de Tunis et dans le sud du pays, a connu une augmentation exponentielle, démontrée par une propagande agressive en faveur de groupes islamistes extrémistes sur les médias sociaux – la Tunisie est l’un des 10 pays d’où part le plus grand nombre de tweet en faveur de l’EI. Il y a également beaucoup de jeunes foreign fighters, combattants étrangers, qui partent de la Tunisie pour aller se battre en Irak, en Syrie et en Libye.

L’instabilité politique qui a caractérisé le pays après la révolution de 2010-11 et la montée inquiétante du chômage génèrent une augmentation des flux migratoires. Selon des données de 2016, le chômage touche 15,4 % de la population (12,5 % pour les hommes et 23 % pour les femmes) et atteint 31,2 % des diplômés (20,3 % des hommes et 40 % des femmes).

Dans ce contexte, l’initiative vise à promouvoir l’empowerment, l’émancipation socio-économique des femmes et l’équité entre les sexes, en renforçant le rôle crucial et actif que les femmes et les jeunes peuvent jouer contre la radicalisation et l’extrémisme violent grâce à des possibilités de formation, une activité durable, inclusive et intégrée dans le marché.

L’intervention vise à prévenir la radicalisation à travers les domaines prioritaires suivants :

  1. Prévention des conflits,
  2. Implication des communautés, à travers le développement de stratégies participatives avec la société civile et les communautés locales,
  3. Renforcement des capacités des jeunes en promouvant la participation aux processus de prise de décision au niveau local et national,
  4. Utilisation d’internet et des médias sociaux pour communiquer des messages positifs montrant que le changement est possible.
Partager sur:

Last edit:

Zone d’intervention


Coûts de l’action

80.000 CHF

Bénéficiaires

500 femmes militantes

500 jeunes (15-29 ans - 70 hommes) à risque de radicalisation

Bailleurs de fonds
L’Union européenne en Tunisie

Objectifs généraux
Générer un changement positif au sein de la société tunisienne à travers les femmes et les jeunes.

Objectif spécifique
Renforcer les réseaux locaux de femmes pour construire une culture de paix et créer un réseau de dialogue participatif pour mieux comprendre le phénomène de la radicalisation. Promouvoir une contre-histoire destinée aux jeunes à risque de radicalisation.

Résultats attendus

Développement de campagnes de sensibilisation contre l’extrémisme violent dans les lieux de socialisation des jeunes et dans les écoles (12 communautés, 20 femmes leaders locales). Atténuer le risque de radicalisation chez les jeunes en augmentant l’emploi des jeunes.


Partenaires du projet
École de Montessole
IDH (International Institute of Human Development)
Terre des Hommes

Ultime dal blog