Culture et paix, ensemble pour le développement du Mozambique

Le Mozambique est un pays spécial pour nous. C’est précisément ici, en 1988, que nous avons lancé notre premier projet. Nous avons fait beaucoup de chemin au cours de ces 30 années, mais notre engagement en faveur des personnes vulnérables n’a pas changé. Il y a quelques jours à peine, nous avons obtenu un financement de l’Union européenne pour un nouveau projet visant à promouvoir la paix et la culture dans le district de Gorongosa, au Mozambique.

Les activités prévues dans ce nouveau projet partent de l’idée que la paix, la culture et le respect de l’environnement sont des conditions préalables indispensables pour un développement local plus juste, plus inclusif et plus durable, en respectant l’égalité sociale et des sexes.

La diffusion et la consolidation de la culture de la paix est non seulement un objectif en soi, mais c’est aussi un moyen pour renforcer les capacités des associations de petits producteurs et des communautés. Grâce à la paix, il est possible de promouvoir l’utilisation durable du patrimoine environnemental qui, au Mozambique, est également un patrimoine culturel important (le Parc Naturel de Gorongosa est l’un des endroits doté de la plus grande biodiversité de la terre).

 

Gorongosa

 

Une coexistence pacifique et civile jette les bases pour la valorisation des ressources, des connaissances et des cultures locales, afin de lancer un modèle de croissance économique et sociale durable et inclusive. Développer le tourisme local et éco-durable, valoriser les compétences locales et créer des opportunités d’emplois décents pour les femmes et les hommes, avec une attention particulière vers les jeunes : tout cela n’est possible que grâce à la consolidation de la paix, dans une zone fortement touchée par un conflit interne qui, entre 2013 et 2016, a gravement affecté les familles vivant dans cette région.

 

 

Environ 400 enseignants, plus de 16 000 élèves de 26 écoles, 25 communautés (plus de 170 000 personnes), 25 associations de petits producteurs, 90 artisans (dont 50 % de femmes), 20 fonctionnaires et opérateurs du Parc Naturel de Gorongosa et 25 dirigeants locaux bénéficieront de ce projet.

Les activités comprennent, entre autres, des cours de formation sur la culture de la paix, avec l’utilisation d’outils non conventionnels comme le théâtre, et sur l’amélioration des activités artisanales. Nous proposons, en particulier, de renforcer les compétences locales comme le travail du bois, de la terre cuite, la couture, la fabrication de paniers et autres produits à base de fibres naturelles. En outre, de petits financements seront octroyés pour permettre aux artisans d’obtenir les outils nécessaires à leur travail. Enfin, nous travaillerons pour l’organisation d’un « Festival de la culture, de la paix et de l’environnement » et pour l’ouverture d’un centre culturel dans la région limitrophe du Parc Naturel.

 

 

Nous ne serons pas seuls à mener ce projet car nous réaliserons ces activités grâce à un partenariat avec l’École de la Paix de Montesole, l’Institut OIKOS, l’ORAM (Organisation Rurale d’Aide Mutuelle – une organisation mozambicaine avec laquelle nous collaborons depuis 2015), le Parc National de Gorongosa et l’Agence de Développement Économique Local.

Plus de détails et d’informations sur ce nouveau projet seront bientôt mis en ligne sur notre site pour vous tenir régulièrement informés de l’avancement des activités.

Partager sur:

Last edit: