Le Cambodge est en train de vivre la deuxième vague de l’épidémie, avec la nouvelle fermeture des écoles et l’interdiction de se déplacer entre provinces, notamment celle de Sihanoukville située au sud du pays.

La crise de COVID-19 n’est pas seulement une urgence sanitaire, mais elle risque aussi de se transformer en une crise de pauvreté, accélérée par le manque d’éducation et d’accès aux informations ainsi qu’aux services sanitaires. Dans les communautés rurales du Cambodge, la pandémie risque de se diffuser plus rapidement, précisément en raison d’infrastructures sanitaires faibles et du manque d’accessibilité à l’éducation. À la suite des récentes inondations, une épidémie de fièvre dengue, qui a comme vecteur principal de transmission la présence d’eaux sales et contaminées, est également en train de se propager.

 

” La crise de COVID-19 n’est pas seulement une urgence sanitaire, mais elle risque aussi de se transformer en une crise de pauvreté, accélérée par le manque d’éducation et d’accès aux informations ainsi qu’aux services sanitaires. “

 

Afin de pouvoir rouvrir les écoles en toute sécurité, en garantissant une meilleure hygiène et une plus grande protection aux enfants et aux enseignants, nous poursuivons actuellement la réalisation des « Écoles amies des petites filles » dans les provinces de Kampot et de Sihanoukville. L’éducation est fondamentale pour éviter que les nouvelles générations restent prisonnières de la pauvreté ou meurent prématurément de causes pouvant être évitées.

 

Grâce à la contribution de l’Église vaudoise, depuis le début de l’année 2021, les sanitaires de l’école élémentaire d’Angchork (530 élèves), de l’école secondaire de Angchork (1 628 élèves) et de l’école élémentaire de Trapeang Agnchan (840 élèves) ont été construits. Ces sanitaires sont dotés de services d’hygiène séparés pour les filles et les garçons, avec des postes de lavage des mains, selon les critères établis par le ministère de l’éducation et du sport cambodgien et des normes internationales d’inclusion.

 

De plus, nous réalisons actuellement les services d’hygiène d’autres écoles exemptes de sanitaires appropriés et de systèmes de lavage des mains dans l’école secondaire de Brek Sway, sur l’île de Koh Korong, et de l’école élémentaire d’Otres Thmey, où 410 élèves disposent uniquement d’un bloc de latrines avec deux toilettes.

 

 

L’éducation peut être une alliée fondamentale pour lutter contre la diffusion d’épidémies de santé publique présentes et futures. En effet, les enseignants font partie intégrante de leur communauté et, s’ils sont bien préparés, ces derniers jouent un rôle fondamental pour diffuser les pratiques de prévention des maladies.

 

” L’éducation peut être une alliée fondamentale pour lutter contre la diffusion d’épidémies de santé publique présentes et futures. “

 

L’équipe de Helpcode collabore avec les enseignants pour leur fournir les informations appropriées sur les bonnes pratiques d’hygiène, sur la prévention des maladies et sur les comportements à risque. Veiller à ce que les enseignants soient formés de manière appropriée sur les moyens de prévention de la diffusion du COVID-19 est une priorité absolue, de sorte qu’ils puissent en faire des pratiques quotidiennes ancrées chez leurs élèves, qui les transmettront en conséquence à leurs familles et à toutes les communautés.

Partager sur:

Last edit: